Il n’a que 17 ans, est en 6ème secondaire, et jongle déjà comme un expert avec les termes «business model», «stratégie de développement», et «market place».

Jose Rodigues, le plus jeune entrepreneur inscrit au registre national des entreprises de RDC, est-il le futur Jack Ma congolais? C’est en tout cas l’impression qu’il nous a donnée. Interview.

 BM : Jose bonjour, parle-nous un peu de toi, s’il te plait…

Jose Rodrigues : J’ai 17 ans, je suis né et j’ai grandi à Kinshasa, je suis en 6e secondaire au collège Queeny, à Kinshasa et suis CEO de UZURI.COM.

BM : Uzury.com, c’est quoi ? 

GS : C’est un centre commercial en ligne qui permet à tout le monde de démarrer, gérer et booster sa propre boutique en ligne.

BM : Je ne suis pas sûr de bien comprendre…

GS : Vous êtes déjà allé dans un Mall ou dans une galerie commerciale… Et bien Uzuri est une galerie commerciale tout à fait classique, mais virtuelle…

BM : Et quel en est l’intérêt ?

GS : Le même que dans les galeries commerciales physiques ! Plus il y a de passage devant une vitrine et plus on a de chance de vendre son produit. Et côté client, ça permet d’aller directement à l’endroit où on trouve de tout pour gagner du temps ! 

 BM : Donc, contrairement à Alibaba ou Amazon, tu ne proposes pas directement des produits à la vente, mais des boutiques, dans lesquelles on entre virtuellement…

GS : Exactement. Chaque boutique virtuelle vend ce qu’elle veut. Ce dont le client est certain, c’est que le produit est bel et bien disponible à Kinshasa et qu’il pourra être livré très rapidement.

BM : Tu mets aussi en lien avec des boutiques physiques ? 

GS : Non, pas vraiment. La transaction se fait par l’intermédiaire du site…

BM : C’est comme ça que ta société gagne de l’argent ?

GS : Oui, nous augmentons le prix demandé par la boutique de 10 %…

BM : Et la boutique te paie un loyer ?

GS : Non… C’est gratuit. Par contre, elle doit s’engager à avoir une vraie gamme de produits disponibles.

 BM : Et Uzury en est à combien de boutiques ?

GS : Ça progresse en permanence… faut aller sur le site pour voir en temps « T »

BM : Et tu gagnes déjà ta vie ?

GS : Disons que je ne demande plus d’argent de poche à mes parents vu que les revenus de la boite sont confortables ! Et puis pour être sincère, j’ai déjà pu lever des fonds de la part d’un business angel sous forme de prêt d’honneur pour développer mon activité.

BM : Tes objectifs ?

GS : Je pense pouvoir ajouter un zéro à mon chiffre d’affaires d’ici un an, et après, on verra !

 

Fabrice Lehoux pour Buzzz Magazine


  • Bat-Airtel-MB
  • BCDC
  • Brasimba
  • Congo-Airways
  • TMB
  • TIIAFRICA
  • PANACO
  • ORANGE
  • SEPELAS
  • RESTAU

Nous et Facebook (2)