À l’occasion de la journée Internationale de sensibilisation à l’albinisme célébrée le 13 juin de chaque année, Simon Pierre Kalenga Président National de l’OBEAC, l’Organisation pour le Bien-Être des Albinos au Congo, a appelé tous les albinos à la pugnacité en vue de transformer leur fragilité en force. Buzzz Magazine l’a rencontré.

ALBINOS 5 

Buzzz Magazine : Bonjour Mr Kalenga, pouvez-vous vous présenter ?  Simon Pierre Kalenga : Je m’appelle Simon Pierre Kalenga. Je suis Président national de l’OBEAC l’organisation pour le bien-être des albinos au Congo. Nous avions organisé un atelier en format réduit, pour remplir un cahier des charges pour les albinos. Ce cahier provient d’une recommandation africaine dans laquelle OBEAC est membre, il consiste à relever plusieurs points dont, la santé des albinos, l’éducation sur l’albinisme et le droit des Albinos. 

À l’occasion de la journée Internationale de sensibilisation à l’albinisme célébrée le 13 juin, qu’est-ce qui a été fait à votre niveau ?  Pour l’association, la sensibilisation sur l’albinisme constitue une des priorités bien sûr.  Nous sensibilisons également sur la question de l’acceptation des albinos dans la société, question qui est encore loin d’être réglée. Mais également comment vivre en étant albinos.

Peut-on considérer l’albinisme comme une pathologie ?  L’albinisme est une anomalie qui se caractérise par l’absence totale ou partielle de la mélaninequi handicape la personne contre les rayons ultraviolets.

Considérez-vous qu’il existe une forme de discrimination à votre égard ?  Oui ! Nous venons au monde et nous nous sommes trouvés discriminés du fait de notre anomalie physique. Et cela continue, mais je dois dire que grâce aux sensibilisations nous constatons que la discrimination diminue, que le regard sur les Albinos commence à changer.

Quelles sont les mesures prises au sein de votre communauté pour la lutte contre le coronavirus ?  Nous avons sensibilisé notre communauté sur la dangerosité de cette pandémie, en l’invitant à appliquer les mesures barrières.  Notre structure a remis un lot de masques de protection. C’est notre devoir, d’aider la société. 

Quel est l’apport du gouvernement dans votre démarche de sensibilisation ? Il existe toujours un rapport direct parce que nous  écrivons au gouvernement, mais malheureusement nous n’avons pas beaucoup de retour. On peut dire que jusque là il y a rien de concret de la part de ceux qui nous gouvernent.

 

Interview réalisée par Channel Chiku pour Buzzz Magazine Juin 2020

ORGANISATION POUR LE BIEN ÊTRE DES ALBINOS AU CONGO

081 415 60 81 / 099 367 57 78

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

La santé mentale a été historiquement négligée dans le programme de santé et de développement de l’Afrique. Confrontés à de nombreux défs, notamment la pauvreté insurmontable, les maladies infectieuses, la mortalité maternelle et infantile, ainsi que les conflits, les dirigeants politiques africains et les agences internationales de développement en négligent souvent l’importance.

La grossesse et l’accouchement étaient si dangereux au cours des siècles passés que la plupart des femmes rédigeaient leur testament une fois qu’elles savaient qu’elles étaient enceintes. Maintenant, nous préparons les naissances de nos bébés, en précisant le type de musique que nous voulons entendre pendant le travail.

Show more post

Événements à Venir

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Nous et Facebook (2)