Hiro le Coq

Buzzz Magazine : Parle-nous de tes premiers pas dans la musique… Devenir musicien, un rêve d’enfance ?


Hiro : Non, je n’ai jamais rêvé d’être musicien, je rêvais d’être footballeur ou avocat mais pas musicien. Mes premiers pas dans la musique c’était pour le fun, délirer avec des amis. J’avais 16 ans… On est parti au studio faire un titre et j’ai tellement mal chanté qu’ils se sont moqués de moi ! Pour le coup, je me suis juré de mieux faire la fois suivante, et me suis mis à travailler comme un fou, tout seul dans ma chambre.

BM : Comment s’est formé le groupe Bana C4 ?
Hiro : Bana C4 s’est formé pendant les récréations au lycée. Dibrazz, Attori et moi avons vu que nous aimions danser sur les mêmes titres et que le feeling passait entre nous, alors on s’est dit : pourquoi ne pas faire un groupe ?

BM : Pourquoi t’es-tu décidé de te lancer en solo pendant que tout semblait marcher avec le groupe ?
Hiro : J’ai décidé de me lancer car c’était le moment. Ça fait déjà 10 ans qu’on est ensemble. Et j’avais des choses plus personnelles à offrir au public.

BM : Le choix des featuring s’est fait comment ?
Hiro : Feeling et admiration ! J’ai choisi Koffi Olomidé car c’est une légende de la musique et qu’il m’a toujours soutenu. Après… Youssoupha, Keblack et Sidiki, ce sont des artistes que j’aime et qui ont énormément du talent.

BM : Pourquoi ce titre « De la haine à l’amour » ?
Hiro : Ce titre je l’ai choisi car le pardon est la base de la vie pour avancer. Je me suis servi de ma rage dans cet album pour faire ce que j’aime voilà pourquoi « De la haine à l’amour »

BM : Comment gères-tu ta vie de père dans tout ça ?
Hiro : J’essaie de pro ter à fond du temps que je passe avec mes enfants entre les concerts et les studios. C’est pour eux que je donne le meilleur de moi. Mes enfants m’aident à garder un certain équilibre dans ma vie.
Avec la sortie de son nouvel album « De la haine à l’amour », et notamment des titres
« Engagé » et « Oh yes!», Hiro le coq revient en force au devant de la scène afrobeat. L’ex Bana C4, français d’origine congolaise, sacré meilleur artiste francophone aux HAPA music awards 2017, s’est con é à Buzzz Magazine.

Hiro Le coq Album

BM : Tu as annoncé les dates de ta tournée européenne. Combien de dates sont prévues pour l’Afrique, dans quels pays ?
Hiro : Je vais revenir en Afrique
à partir de la rentrée prochaine. J’annoncerai tout ça sur les réseaux sociaux dès que tout sera bien mis en place. Depuis ma première venue à Kinshasa, tout le monde me parle de Lubumbashi et du Katanga. J’aimerais vraiment y aller parce que c’est là-bas que ma mère est née.

BM : Un mot à tes fans et aux lecteurs de BUZZZ ?
Hiro : Déjà un grand merci pour leur soutien. Ensuite, j’espère revoir très bientôt mes fréres congolais et qu’on mette le feu ensemble. Et que Dieu vous protège !
Et en n… Grand Merci à Buzzz Magazine !

BM : A quoi tu t’attends avec cet album sur le long terme ?
Hiro : Je veux que les gens me découvrent à travers cet album ; c’est comme une carte de visite. Le meilleur arrive, soyez-en sûrs !

BM : Meilleur artiste francophone aux HAPA Music Awards, à qui dédies-tu cette récompense ?
Hiro : A mon père et mes deux enfants que j’aime de tout mon coeur.

BM : Si tu n’étais qu’un simple fan de Bomayé Musik, votre label, quel artiste du label serait ton préféré ? Hiro : Youssoupha pour sa carrière et son talent. C’est un exemple de réussite pour nous tous.


Événements à Venir

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nous et Facebook (2)